Aller au contenu principal

La ville de l’après-Covid-19 : renaître grâce à l’architecture (paysagère) – nouvelle perspective

Qu’a révélé le Covid-19 sur notre société ? Quel est le pouvoir de guérison de la nature ?
Un espace public résilient est-il le vaccin contre la crise de demain ?
Notre collègue, Tatiana Sao Chan Cheong, architecte chez archipelago nous partage sa perspective sur la ville de l’après-Covid-19 et la résilience grâce à ’larchitecture (paysagère).

Kop van Kessel-lo

« Plus de la moitié de la population mondiale vit dans un environnement urbain. Depuis mars 2020, plus de 4,5 milliards de personnes ont reçu l’ordre de rester chez elles afin de prévenir la propagation du virus Covid-19. En conséquence, la circulation s’est arrêtée, les rues étaient vides et on pouvait entendre les oiseaux siffler à nouveau. La majorité des gens vivent dans un immeuble et chaque voyage à l’extérieur est devenu une expédition à la fois physique et mentale : masque = ok ; désinfectant pour les mains ou gants = ok. En outre, certaines personnes passent désormais 24 heures sur 24 dans leur environnement familial et cherchent un équilibre entre le fait de courir après les enfants – parce que les écoles sont fermées – et le fait de prester leurs heures de travail. Pour certains, le confinement était une période solitaire et déprimante en raison de la distanciation sociale qui nous limite dans tout contact humain face à face, tandis que d’autres profitent de leur temps libre supplémentaire et saisissent l’opportunité de passer du temps avec leur famille, reprendre des passe-temps « oubliés », etc. [… ] »

 

Découvrez la perspective complète, ici

Galerie d’images

Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok