Aller au contenu principal

La psychologie environnementale rencontre l’architecture (d’intérieur)

Pensez à la dernière fois que vous étiez dans un environnement qui vous causait du stress. C'était peut-être une rue commerçante très fréquentée où vous ne trouviez pas votre chemin ? Ou cette pièce où vous ne pouviez pas ouvrir la porte parce que vous deviez tirer au lieu de pousser ?

Et maintenant, pensez à un moment où vous étiez dans un environnement qui vous a donné un sentiment de paix. Peut-être pendant une promenade dans la forêt ? Ou une conversation agréable que vous avez eue avec un ami dans un bar à café ?

C’est de la psychologie environnementale. Tous ces éléments présents dans notre environnement : encombrement, lisibilité, informations contradictoires, nature, odorat, sièges confortables face à face, etc. ont une influence sur nos sensations et notre comportement. Nous y sommes confrontés tous les jours, mais nous n'en sommes pas toujours conscients.

Omgevings-psychologie

D'architecte d’intérieur à psychologue environnemental

A 18 ans et face à mon choix de programme d’études, j’étais dans le doute quant à savoir si je devais étudier l’architecture ou le design d’intérieur. Finalement, j’ai choisi l’architecture d’intérieure, parce que vous êtes encore plus proche des gens. Plus tard, pendant mes études à Sint Lucas (KU Leuven) à Gand, j’ai remarqué que cette faim m’habitait toujours, celle de savoir quel était l’effet de ma conception sur les utilisateurs et si elle a une influence palpable. C’est pourquoi j’ai délibérément choisi d’aller dans un pays scandinave en Erasmus parce qu’ils sont connus pour penser encore davantage du point de vue de l’utilisateur et pour expérimenter avec les matériaux afin de contribuer à l’expérience. Pendant ma formation à l’Académie Nationale des Arts d’Oslo (Norvège), j’ai également eu l’occasion de visiter le bureau d’architecture Snøhetta. Cette visite m’a fait réaliser qu’il est important de s’entourer d’une équipe multidisciplinaire afin de mener à bien des projets ensemble. Vous avez besoin de connaissances et d’expertise de multiples horizons. Le moment qui m’a vraiment ouvert les yeux, c’est lorsque je faisais du bénévolat et de la recherche au Népal (en collaboration avec la KU Leuven). Ici, nous avons construit une cour de récréation et une agora extérieure dans l’école secondaire éloignée ‘Hariharpur Secundary School’. Quelques semaines après notre départ, nous avons reçu le message que l’école avait cessé d’abandonner à cause de nos interventions. Quand j’ai entendu cela, j’ai pensé : « Tu vois ! L’environnement a un impact sur nous et sur notre avenir ». En tant qu’architectes, architectes d’intérieur, architectes paysagistes, par exemple, nous pouvons vraiment influencer ce que les gens ressentent, leurs comportements, etc. et contribuer ainsi à leur avenir. Après mes études d’architecte d’intérieur, j’ai voulu me spécialiser davantage dans ce domaine et j’ai finalement décidé de faire une maîtrise en psychologie environnementale à l’Université du Surrey (Angleterre). Il n’y a que peu d’endroits dans le monde qui offrent ce programme de master, mais en Angleterre, il a l’avantage que les deux aspects de la psychologie de l’environnement sont étudiés en profondeur, tant du point de vue architectural que durable et écologique.

‘Hariharpur Secundary School’ in Nepal
‘Hariharpur Secundary School’ au Nepal

L'architecture rencontre la psychologie environnementale

La psychologie environnementale étudie de la façon la plus objective possible certains effets de l’environnement bâti et naturel sur les humains. Comme dans d’autres domaines de la psychologie, la réponse n’est jamais noire ou blanche, mais grise. En tant que psychologues, nous regardons comment la majorité des gens vivent quelque chose, mais bien sûr il y a toujours des exceptions qui peuvent réfuter les théories. De plus, la psychologie environnementale est un champs relativement récent (des années 1960) et elle en est encore à ses débuts, certainement en Belgique. Cela nous donne le défi et l’opportunité d’expérimenter comment intégrer cette nouvelle étude dans le processus architectural. Pour l’instant, nous le faisons sur la base de la méthodologie de conception  » Evidence-Based Design sur-mesure « . D’un côté, nous basons nos conceptions sur les théories existantes de la psychologie environnementale (p. ex. restauration environnementale, orientation, etc.). D’autre part, nous recueillerons spécifiquement des informations sur les utilisateurs et leur environnement. Nous le faisons par le biais de sessions d’immersion au cours desquelles nous appliquons des méthodes de recherche (p. ex. entrevues, cartographie, etc.) et analysons systématiquement l’information obtenue. En d’autres termes, à partir des résultats d’une étude documentaire et d’un travail sur le terrain, nous traduirons les intérêts uniques du projet en un environnement (bâti) axé sur le bien-être de l’utilisateur.

Centré sur le patient, connecté à la nature

Case Study - CIO UNILAB

Centré sur le patient, connecté à la nature

‘Environnements de soins (résidentiels) salutogéniques’

Afin de rendre la méthodologie de conception ‘Evidence-Based Design sur-mesure’ aussi accessible et applicable que possible dans notre bureau, j’ai rédigé une série des carnets sur le thème ‘Healing (residential) care environments’. Le premier carnet contient des lignes directrices avec les principes de base de la psychologie environnementale pour créer un environnement de guérison et de soutien. Le deuxième livre est une étude de cas du projet Revapolis à Zandhoven réunissant Pulderbos, un centre de revalidation pour enfants et jeunes et Hooidonk, un centre de vacances et de convalescence pour seniors. Pour illustrer l’application de la méthodologie de conception et des lignes directrices, une description des observations et des entretiens réalisés dans les deux organisations y est détaillée. Par la suite, toute cette information a été traitée dans le cadre d’une analyse où les résultats ont été testés par rapport aux théories de la psychologie de l’environnement et rédigés en tant que lignes directrices spécifiques pour ce projet. Nous appliquons également la méthodologie de conception « Scénario-Based Design » pour nous assurer que l’utilisateur final est au centre de chaque changement de conception tout au long du processus de conception.

Centré sur le patient, connecté à la nature

Case Study - CIO UNILAB

Centré sur le patient, connecté à la nature

Healing environment

La ‘parfaite réponse unique’ n’existe pas

Un projet qui m’inspire énormément en tant que psychologue environnementale et architecte d’intérieur est le Maggie’s Centres au Royaume-Uni. Pendant mes études en psychologie environnementale, j’ai eu la chance d’écrire ma thèse sur le Maggie’s Centre et de passer du temps au centre d’Oxford. Peut-être brièvement : les centres Maggie’s offrent des environnements où les personnes touchées par le cancer peuvent obtenir un soutien social, psychologique et financier. Il existe actuellement 20 centres au Royaume-Uni, tous conçus par des architectes différents. Ils se distinguent donc les uns des autres, mais ils partagent tous le même effet : ils chérissent l’espoir. Il n’existe pas d’environnement « parfait » qui réponde aux besoins humains, mais plusieurs réponses sont possibles. Au cours de mes recherches, j’ai examiné comment l’équilibre conçu entre l’interaction sociale et la vie privée dans l’environnement de Maggie’s contribue à son effet thérapeutique. Après des observations dans cet environnement et des entretiens avec différents utilisateurs, j’en suis venu à la conclusion que ce sont principalement les personnes qui fournissent cette expérience de guérison et que l’environnement conçu stimule et soutient ce processus. « Ce bâtiment ajoute quelque chose, la cerise sur le gâteau », nous raconte un des membres de l’équipe. C’est donc un excellent exemple de la façon dont l’environnement et l’homme – ou l’homme et son environnement – interagissent constamment l’un avec l’autre.

Decouvrez d’autres perspectives

toutes nos perspectives
Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok