Aller au contenu principal

Penser l’architecture pour la personne fragile

L’accompagnement de personnes fragilisées est un sujet qui nous tient à cœur et pour lequel nous sommes convaincus que chaque situation demande une réponse contextuelle qui lui est propre.
Qu’il s’agisse de l’accueil d’enfants souffrant d’un handicap, de personnes âgées ou de soins psychiatriques, plusieurs constantes se retrouvent dans chacun de nos projets : des lieux de vie qui accueillent et qui protègent, des espaces de support réfléchis et fonctionnels et une recherche sensible sur les matériaux et le mobilier. Nous concevons des espaces à habiter intégrés au sein d’institutions parfaitement fonctionnelles.

Accueillir chaque enfant dans sa différence

Créer un cadre propice à l’épanouissement des enfants qui ont besoin de soins ou d’une attention spécifique nécessite une compréhension fine des enjeux et des particularités du milieu. Cette expertise, nos équipes l’ont acquise à travers plusieurs collaborations de longue durée. Depuis près d’une décennie, nous accompagnons l’Institut Royal pour Sourds et Aveugles (IRSA) dans la restructuration et l’extension de son campus situé à Uccle. L’enfant souffrant d’un handicap doit évoluer dans des espaces structurés et stimulants. C’est pourquoi, pour la restructuration et l’extension de l’Institut Alexandre Herlin (enseignement spécialisé de types 2, 6 et 7), nous avons notamment proposé la création de plusieurs nouvelles cours de récréation, situées à l’écart des entrées et du trafic automobile, offrant des espaces apaisants aux enfants souffrant d’un handicap commun.

A Maaseik, dans le cadre d’une autre collaboration de longue haleine, nous avons été amenés à restructurer l’école du BuSO/BuBaO (enseignement de types 2, 3 et 9) afin d’y créer de nouvelles classes, un espace d’accueil central, une salle de sport et une cour de récréation couverte. En donnant un nouveau visage à l’école et en l’ouvrant vers la rue, le projet traduit le désir des enseignants d’augmenter l’accessibilité de l’infrastructure et de rendre visible les activités de l’école.

Ecole spécialisée BuSo/BuBaO

Des projets d’avenir pour nos aînés

Offrir un cadre d’accueil digne et stimulant pour nos aînés est une priorité de nos architectes. Ces dernières années, des programmes innovants ont vu le jour, grâce à la vision progressiste d’institutions et d’associations dont nous sommes fiers de porter les projets. Ceux-ci mêlent harmonieusement des structures destinées à l’accueil de la petite enfance avec l’hébergement de personnes âgées : des projets tels que le campus de soins d’Oleyck, le nouveau quartier Borgerwijk ou encore l’équipement intergénérationnel de Nice Méridia constituent des programmes d’avenir affirmant une nouvelle manière de réintégrer durablement les personnes âgées dans notre société.

L’autre clé d’un accompagnement digne et humain est l’individualisation des soins. Nous avons notamment mené une réflexion spécifique autour de l’accueil de patients désorientés, souffrant d’Alzheimer, dans le cadre de la MRS Roi Baudouin. Ceci a abouti à la création de “cantous” pour l’hébergement des patients et à un projet pilote d’unité de court séjour en post-revalidation. Dans les unités d’hébergement, l’espace de vie communautaire est conçu comme un plan libre, orienté vers un jardin thérapeutique et en relation directe avec les chambres. Il se déploie le long d’une façade courbe, largement vitrée, contribuant à l’orientation intuitive des patients. Des îlots de mobilier fixe définissent les espaces communs du salon, de la salle à manger et de la cuisine.

Un projet d’avenir incarnant des valeurs traditionnelles

Case Study - OLEYCK

Un projet d’avenir incarnant des valeurs traditionnelles

MRS Roi Baudouin

Des murs qui protègent plutôt que des murs qui enferment

Conscients des évolutions récentes dans la prise en charge des personnes souffrant de troubles mentaux, a contrario d’une architecture de la coercition, nos architectes promeuvent une architecture qui accompagne et soutient la démarche thérapeutique des équipes soignantes et qui ouvre des perspectives aux patients. Car la réinsertion des personnes internées, sur base volontaire ou contrainte, est l’élément central de la vision thérapeutique.

Dans tous nos projets psychiatriques, nous veillons à articuler le caractère collectif des lieux d’hébergement avec les spécificités de la prise en charge des patients internés en matière de surveillance, de sécurité et de soins. Pour la restructuration et l’extension du Centre Hospitalier psychiatrique Jean Titeca situé à Schaerbeek, nous avons été amenés à réfléchir sur l’intégration d’une institution sécurisée dans un contexte urbain afin de créer un environnement de vie et de travail apaisant et sûr. Dans le cadre de l’accompagnement de patients souffrant de troubles psychiques chroniques stabilisés, la question de l’habitat collectif est centrale. C’est pourquoi, pour la Maison de Soins Psychiatriques (MSP) du Chêne-aux-Haies à Mons et pour la MSP Jacques Ley à Schaerbeek, nos équipes ont mené une recherche sensible sur les matériaux et le mobilier pour qu’ils soient robustes et apaisants.

Comment donner sens au « vivre ensemble » tout en répondant aux besoins spécifiques de chaque résident ?

Case Study - BORGERWIJK

Comment donner sens au « vivre ensemble » tout en répondant aux besoins spécifiques de chaque résident ?

Decouvrez d’autres perspectives

toutes nos perspectives
Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok