Aller au contenu principal

Un mélange d'habitat, commerces et verdure

Aujourd’hui, le site existant est caractérisé par une zone intérieure presque entièrement minérale où les voitures et les garages déterminent une image également liée aux problèmes sociaux. Dans notre quête d’un espace de qualité pour ce projet dans l’environnement urbain, nous avons misé sur un mix idéal entre habitat, commerce et verdure, le tout à proximité des transports en commun (train et bus) :

– conversion d’une zone intérieure 100 % minérale avec parking aérien et problèmes sociaux en une zone intérieure de qualité, verdie, qui accueillera bientôt entre autres diverses activités liées à la communauté

– mise en avant de la perméabilité plus vaste de la zone intérieure depuis la parcelle

– apport de fonctions (de jour) transparentes sur les parcelles situées dans le cœur commerçant, avec concrétisation du contrôle social nécessaire dans la zone intérieure

– des habitations et des studios de qualité pour compléter les deux fronts de rue, avec des exigences qualitatives très strictes en matière de durabilité au sens le plus large

– traitement soigneux des volumes, en harmonie avec le patrimoine et le caractère médiéval de la « Diestsestraat », en combinaison avec le Blauwputgang et le bâtiment classé de la porte tout proches

– disparition du besoin en places de parking en surface grâce à l’aménagement d’un parking souterrain.

Vanden Tymple - Diestestraat

Dans le respect d'hier, d'aujourd'hui et de demain

Conformément aux prescriptions urbanistiques, les fronts de bâtisse le long des deux rues adjacentes sont prolongés en respectant les hauteurs et profondeurs de construction des habitations présentes. La hauteur en nombres de construction imposée par la ville de Louvain a été respecté, aussi bien du côté de la Diestsestraat que de la Vanden Tymplestraat. À partir des corniches, alignées sur celles existantes des bâtiments adjacents, un étage supérieur a été réalisé en retrait selon un angle de 45°. Cet étage supérieur est destiné à l’habitat (studios et appartements).

Nous avons veillé à un traitement soigneux des volumes, en harmonie avec le patrimoine et le caractère médiéval de la « Diestsestraat », en combinaison avec le Blauwputgang et le porche classé tout proches.

Le langage architectural caractéristique, composé d’une vitrine au rez-de-chaussée formant un « socle », surplombé d’un « cadre » d’éléments préfabriqués en béton pour les étages supérieurs, avec des briques en relief, est préservé.

La finesse existante de la composition de la façade, ainsi que l’utilisation de différentes couleurs dans l’élaboration des matériaux de parement, à savoir la brique et le béton, retrouvera sa forme initiale, mais d’une manière contemporaine.

Sur le côté gauche de la parcelle, un couloir extérieur est prévu pour la circulation vers les studios supérieurs et le parking souterrain. À l’arrière, ce couloir débouche sur un patio agréable et accueillant. Il donne accès à un espace multifonctionnel et ouvert à l’arrière, qui peut être utilisé comme atelier/bureau/espace de travail. Cet espace occupe toute la superficie du rez-de-chaussée.

Nous avons veillé à un traitement soigneux des volumes, en harmonie avec le patrimoine et le caractère médiéval de la « Diestsestraat », en combinaison avec le Blauwputgang et le porche classé tout proches.

Kris Loix architect
Vanden Tymple - Diestestraat

Un programme intégré dans son contexte urbain

C’est précisément cette affectation ouverte et transparente qui permet au programme de tisser un lien avec la végétation à l’arrière, sans pour autant faire barrage. Le rez-de-chaussée du bloc de construction arbore une façade avant transparente sur la Diestsestraat, et une façade arrière ouverte sur l’arrière. Cela permet de créer une relation entre le potager apaisant et l’animation de la rue commerçante, par le biais de l’espace de bureau très lumineux. Ce « plan ouvert » non seulement renforce et inspire, mais fournit également le contrôle social nécessaire sur la zone verte semi-publique intérieure.

Grâce à l’introduction d’une enceinte interne et d’un patio intérieur, il est possible de pénétrer et d’atteindre ces couches de construction à différents niveaux. Ils offrent ainsi une grande diversité de scénarios d’utilisation.

Tous les bâtiments sont construits selon le principe de la séparation du soutènement et du remblayage, ce qui permet une adaptabilité dans le future.  Concrètement, cela se traduit par un squelette complet en béton, avec des façades non porteuses et des murs intérieurs. Les niveaux -1 et le rez-de-chaussée de la Diestsestraat, par exemple, auront une hauteur supplémentaire et seront conçus comme des plateformes ouvertes afin de pouvoir accueillir de multiples fonctions.

Le long de la Vanden Tymplestraat, le front de bâtisse est complété en harmonie avec les constructions attenantes existantes, en tenant compte du nombre d’étages et des hauteurs de corniche. Le bâtiment comporte 9 appartements spacieux.

Au rez-de-chaussée, un accès au parking souterrain est prévu, ainsi qu’à la zone verte intérieure, qui peut être clôturée. L’échelle du passage (en largeur comme en hauteur) est mûrement réfléchie, en fonction d’une part d’un accès sûr aux niveaux de parking souterrains et d’autre part d’une liaison aisée avec la circulation douce (piétons et cyclistes). L’implantation du passage telle que prévue offre des perspectives claires depuis la rue vers la zone intérieure et ses fonctions semi-publiques, comme le hangar à vélo pouvant éventuellement abriter un atelier de réparation.

L’immeuble a autant d’étages que les bâtiments adjacents, c’est-à-dire deux et trois étages. Les hauteurs de corniche des deux bâtiments voisins ont été reprises pour se prolonger d’une manière adéquate sur le plan architectural. Le trottoir se caractérise par un passage de 90 cm sur toute la longueur de la façade du projet, ce qui permet au niveau des rez-de-chaussée de varier en fonction du domaine public.

Le rez-de-chaussée abrite deux spacieuses résidences avec des jardins privés spacieux et bien orientés situés sur la façade sud-ouest. L’une de ces deux habitations remplace l’une des maisons individuelles actuellement présente sur le site, et est pour cette raison directement accessible depuis le domaine public. Trois appartements sont prévus au premier étage, dont deux à double façade, le troisième ayant uniquement une façade arrière avec vue sur la zone verte intérieure. Au 2ème étage, la volute sur le côté des deux étages est escamotée dans le gabarit de 45° de la corniche et trois appartements sont également prévus. L’appartement supérieur est également en retrait, en tenant compte de la ligne de gabarit de 45° depuis la corniche.

Vanden Tymple - Diestestraat
Vanden Tymple - Diestestraat
Vanden Tymple - Diestestraat

Une connexion, au sens large du terme

Nous avons opté pour une approche holistique, qui va bien au-delà de la parcelle et crée une valeur ajoutée pour tout l’environnement.  Ce projet améliore le dynamisme de Diestsestraat et de la Vanden Tymplestraat, et permet de davantage les ancrer dans le réseau louvaniste.

Les deux blocs de construction aériens sont reliés entre eux par un garage souterrain, mais aussi par une zone verte intérieure interdite à la circulation automobile.

Cette zone intérieure est assurément le catalyseur du projet, véritable poumon vert pouvant accueillir une foule d’activités communautaires, mais aussi des hangars à vélo avec atelier de réparation. L’ensemble se profile comme un lieu de séjour agréable pour les utilisateurs et les résidents, mais aussi pour l’environnement plus vaste.

Cela peut même être mis en oeuvre pour la perméabilité du bloc de construction urbain Diestsestraat-Vanden Tymplestraat-Nervierstraat-JP Minckelerstraat. Le projet actuel vise en tous les cas une perméabilité ultérieure totale, visant à faciliter un développement vers les parcelles adjacentes et non lui porter préjudice.

Ce concept comporte un fort facteur de connexion.  L’espace se veut vivant pour le voisinage, prometteur d’une interaction sociale accrue entre les générations, formant un maillon de la perméabilité accrue du bloc de construction et de son environnement dense. L’interaction entre l’homme et la nature est également renforcée par les étapes écologiques et durables entreprises dans le cadre de ce projet.

Vanden Tymple - Diestestraat

Partagons un jardin avec les agriculteurs et les voisins

Une ferme urbaine comme facteur de connexion ! La zone intérieure est fidèle à la tradition du « Leuvense Kruidtuin » et vient s’ajouter comme espace semi-public au tissu urbain. Outre un hangar à vélo avec atelier de réparation, diverses zones sont prévues dans ce jardin. L’une de ces zones accueillera une culture active, tandis qu’une autre sera un jardin de cueillette. L’espace restant sera réservée au pique-nique et aux rencontres.

C’est en ayant les chaînes courtes et la production locale à l’esprit que nous avons choisi de collaborer avec une agricultrice urbaine motivée. Elle se chargera de l’entretien des jardins et veillera à l’expérience sensorielle et gustative totale, sachant que la plupart des végétaux poussant dans cette zone seront comestibles.

Vanden Tymple - Diestestraat
Vanden Tymple - Diestestraat

Vert dans l'âme

La stratégie visant à réduire l’impact environnemental du projet est multiple.  Elle porte à la fois sur la programmation, l’aspect social, la gestion de l’énergie, l’impact environnemental global et le microclimat.

Les matériaux de construction sont sélectionnés sur base de leur impact environnemental minimal (TOTEM), leur robustesse optimale et leur faible impact en termes d’entretien. Les matériaux de construction sont également transformés de manière à ce que lors de leur destruction, il soit possible de les recycler en matériaux primaires.

Tous les bâtiments sont agencés en vue d’un faible besoin énergétique et d’un confort optimal des utilisateurs.  Toutes les entités respectent la norme BEN (Bijna-EnergieNeutraal – Quasi-ZéroEnergie) de la Vlaams Energie Agentschap (Agence Flamande de l’Énergie).  En outre, lors de l’élaboration architecturale, une grande attention a été consacrée aux mesures passives, afin d’obtenir un climat intérieur optimal. Par exemple, nous avons travaillé intensivement sur l’abondance de la lumière du jour et sur la limitation de la charge solaire, afin que le confort estival soit garanti sans mesures drastiques.

En réduisant drastiquement les surfaces non cultivées sur le site et l’utilisation supplémentaire de toits verts, ce projet contribue à plusieurs reprises à la réduction du captage de chaleur dans la ville.

Sur la base d’une étude de la biodiversité, portant notamment sur le parc des Religieuses et l’environnement immédiat, un écologue a développé les espèces végétales et les types de végétation du parc de manière détaillée.  Le but est d’étendre le réseau vert intra-urbain et d’accroître la biodiversité urbaine. Nous accordons de l’attention aux types de plantes et de sols, mais aussi au régime hydrique, qui est activement mis à profit dans l’accroissement de la biodiversité sous forme de cuvettes d’infiltration en surface. C’est la raison pour laquelle des zones de garage ont été supprimées en des endroits stratégiques, afin que les eaux pluviales puissent à nouveau alimenter la nappe phréatique.

Une première réserve d’eau de pluie sera aménagée pour la réutilisation (chasse d’eau des toilettes) et une deuxième sera utilisée pour l’entretien de la zone verte intérieure. Le trop-plein des deux réservoirs d’eau de pluie, d’une capacité totale de stockage de +/- 100m³, s’écoule dans les eaux souterraines via un dispositif d’infiltration de 22m3.

L’ensemble de ces mesures participe au développement d’une bonne résilience climatique. Grâce à l’écologisation du site, à l’attention portée à la réduction des charges solaires et à la faible demande énergétique, le développement est préparé aux défis climatiques du futur proche.

EN COURS Vanden Tymple - Diestestraat

Favoriser la mobilité douce

De par sa situation urbaine et la proximité immédiate de la gare, l’endroit convient à merveille pour favoriser la mobilité douce.  Outre le vaste hangar à vélos avec atelier de réparation susmentionné, des aménagements sont prévus pour le covoiturage et le chargement des voitures électriques.  Si à l’avenir, le parking souterrain n’était pas suffisamment occupé, une réaffectation serait possible.

Enfin, un parking souterrain sur deux étages est accessible depuis la Vanden Tymplestraat, répondant à l’ensemble des besoins de parking du programme, et reprenant les actuels 70 garages/places de parking environ actuellement présents sur le site. Le garage aura une capacité de 132 places, et sera exclusivement utilisé comme parking de stationnement.

retrouvez également le projet Tymple Greens ici

Vanden Tymple - Diestestraat

Galerie d’images

Découvrez d’autres case studies

D’une friche industrielle, la métamorphose d’un quartier urbain durable

Case Study - RUISBROEK

D’une friche industrielle, la métamorphose d’un quartier urbain durable

Comment transformer un immeuble désaffecté en une institution publique vibrante et performante ?

Case Study - PROJET U

Comment transformer un immeuble désaffecté en une institution publique vibrante et performante ?

Tous les
cases studies
Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok