Aller au contenu principal

Relier et rassembler

C’était à l’époque un véritable parcours du combattant qui attendait plus de 20.000 piétons et cyclistes chaque jour entre le centre de Louvain et Kessel-Lo : un dénivelé de 8 mètres pour sortir du tunnel sous les voies de chemin de fer avant de traverser l’Avenue des Martyres (Martelarenlaan), puis de redescendre de 3 mètres arrivés de l’autre côté. Comme point de départ du projet, nous avons donc imaginé deux places publiques, dont une creusée au niveau d’un passage souterrain sous les voies de chemin de fer. Le tunnel débouche aujourd’hui sur la place en pente douce montant vers l’avenue. De quoi redorer l’image du passage sous les voies, passé du statut de « boyau souterrain » peu accueillant à partie intégrante et animée de l’espace urbain.

Cette configuration a par ailleurs permis le développement d’espaces commerciaux situés aux niveaux inférieurs du complexe sans en accroître les gabarits, faisant un usage rationnel et durable de l’espace urbain. La valorisation de ces espaces a permis de financer le coût des passerelles enjambant les voies, qui renforcent les liaisons entre les quartiers situés de part et d’autres de la gare.

Espace public à la sortie du tunnel sous les voies de chemin de fer

Une réponse architecturale forte

Le projet devait offrir une réponse architecturale forte à un programme multifonctionnel exigeant, combinant public et privé, professionnel et résidentiel. Le concept que nous avons développé en collaboration avec les architectes de SeARCH matérialise ce programme de 76.000 m² au travers d’un mélange équilibré des différentes entités, reposant sur un socle public commun.

Le programme mixte comporte des hôtels, des logements, des bureaux, des commerces/horeca et un parking pour voitures et vélos, face à la gare de Louvain. Chaque volume construit a fait l’objet d’une réflexion poussée pour en maximiser l’ensoleillement et les vues. Nous avons également conféré à chaque bâtiment une identité propre et une échelle qui s’accorde avec la ville, grâce à un traitement différencié des façades.

Une vision urbaine durable

Le projet Kop van Kessel-Lo synthétise la vision équilibrée d’un habitat confortable, d’un travail productif et d’une mobilité d’avenir au sein d’une figure urbaine cohérente, qui intègre harmonieusement les flux publics denses inhérents à une gare de grande ville.

Nous avons pensé l’ensemble du projet dans une démarche de conception durable, axée sur la mobilité douce, que nous avons favorisée par la gestion différenciée des flux et la mise à disposition d’équipements spécifiques, comme le parking vélos. Une logique devenue un véritable fil rouge dans le développement des différents bâtiments, suivant des objectifs énergétiques ambitieux. Le bâtiment de bureaux EXOS a, dans ce cadre, obtenu la certification BREEAM « VERY GOOD ».

« Kop van Kessel-Lo synthétise le mélange harmonieux d’un habitat confortable, d’un travail productif et d’une mobilité d’avenir au sein d’une figure urbaine cohérente. »

Kris Loix architect, executive partner

Galerie d’images

Découvrez d’autres case studies

Comment conjuguer différentes fonctions et générations dans un environnement urbain densifié ?

Case Study - NICE MERIDIA

Comment conjuguer différentes fonctions et générations dans un environnement urbain densifié ?

D’une friche industrielle, la métamorphose d’un quartier urbain durable

Case Study - RUISBROEK

D’une friche industrielle, la métamorphose d’un quartier urbain durable

Tous les
cases studies
Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok