Aller au contenu principal
Booghuys masterplan
Masterplan

Un cadre de vie urbain intégré et adapté aux besoins des personnes âgées atteintes de démence

Le programme du nouveau complexe se compose de trois ensembles fonctionnels :

– un ensemble côté rue qui abrite à la fois l’administration du centre et de ZorgLeuven

– quatre ailes intégrées dans l’îlot urbain, chacune composée de deux unités de logements collectifs ou « maisonnées »

– un ensemble en partie supérieure, sous les toits, comportant les installations communes du centre de soins (salle polyvalente/cafétéria, salon de coiffure, espace kiné et ergothérapie, etc.)

Côté rue, le nouveau bâtiment s’inscrit dans le paysage urbain traditionnel de la rue Vlamingenstraat. Côté jardin, le projet se déploie dans une zone verte semi-publique comportant de nombreux arbres à hautes tiges caractéristiques. Plusieurs itinéraires ont été créés sur le site afin que l’ensemble soit accessible et puisse être aisément traversé, favorisant l’orientation intuitive des résidents et des visiteurs. Un premier parcours public en plein air relie les rues adjacentes et donne accès aux différentes parties du campus de soins via le jardin. Un second parcours interne au centre crée une liaison entre la rue et le jardin sur lequel se greffe l’accès au centre Booghuys et à l’administration de ZorgLeuven. L’institution s’intègre ainsi pleinement dans le tissu urbain.

Plan du rez-de-chaussée
Booghuys

Accueillir et soigner à échelle humaine

Sur base des connaissances scientifiques et comportementales actuelles en matière de démence, nous avons formulé une réponse aux besoins spécifiques de ce groupe cible en collaboration avec le maître d’ouvrage : le concept de « maisonnées » permet d’accueillir les 72 résidents dans un environnement familier et reconnaissable, à échelle humaine.

Les huit maisonnées hébergeant chacune neuf résidents ont été conçues pour offrir un environnement familier et domestique tout en portant une grande attention à la sécurité des résidents, afin que ceux-ci puissent se sentir chez eux et bénéficier de tous les soins nécessaires dans leur nouveau cadre de vie. Chaque maisonnée possède donc sa propre porte d’entrée. On peut y sonner, et quand la porte s’ouvre, on entre véritablement chez les résidents. Derrière la porte d’entrée se trouve l’espace de jour intégrant le salon et la salle à manger, disposés autour d’une terrasse orientée au sud. Un ensemble mobilier s’étend sur toute la largeur de l’espace et intègre la kitchenette et le poste de soins, afin que le personnel soignant puisse vivre de façon effective avec les résidents et avoir une présence maximale dans leur environnement de vie.

Les chambres des résidents sont groupées dans l’espace de nuit, situé à l’écart des communs. C’est la partie la plus privée de la maisonnée.

Les maisonnées du rez-de-chaussée bénéficient d’un jardin privé, celles des étages d’une terrasse spacieuse : chaque résident peut ainsi profiter en toute sécurité du parc environnant.

Sur base des connaissances scientifiques et comportementales actuelles en matière de démence, nous avons formulé une réponse aux besoins spécifiques de ce groupe cible en collaboration avec le maître d’ouvrage : le concept de « maisonnées » permet d’accueillir les 72 résidents dans un environnement familier et reconnaissable, à échelle humaine.

Michael Seys civil engineer architect partner
Plan d'une maisonnée

Vivre au rythme du soleil

La lumière du jour joue un rôle souvent sous-estimé dans le bien-être des gens, en particulier chez les personnes atteintes de démence. L’accès à la lumière du jour et l’ensoleillement ont donc grandement influencé le processus de conception, tant pour la programmation des maisonnées et des chambres de résidents que pour la conception des façades. Par exemple, les espaces de vie sont orientés tant que possible vers le sud-est, de sorte que l’ensoleillement matinal contribue au réveil des résidents. Ces espaces sont tous liés à de spacieuses terrasses qui bénéficient d’un microclimat optimal encourageant les résidents à sortir à l’extérieur.

L’aménagement des chambres et le positionnement des fenêtres ont également été optimisés afin que les résidents profitent d’une interaction optimale avec le soleil et la lumière du jour tout au long de la journée. En effet, plusieurs études ont démontré que la vitamine D, ainsi que l’adaptation au rythme du soleil, ont un effet thérapeutique sur l’être humain. Pour cela, nous avons veillé à ce que le lit de chaque résident soit disposé face au soleil matinal, afin de soutenir de manière naturelle son cycle hormonal quotidien (cycle circadien), ce qui est particulièrement important chez les personnes âgées. De plus, pour obtenir le maximum de lumière naturelle sans les inconvénients de la surchauffe, nous avons adapté la dimension des fenêtres l’orientation – par exemple, les fenêtres orientées vers le sud sont de dimensions plus petites que celles orientées vers le nord.

Booghuys
Principes d'implantation et d'orientation
Booghuys

Prendre soin de notre environnement

Le centre Booghuys est intégré dans le cadre de l’objectif « climate-neutral 2030 » de la ville de Louvain, et vise donc une ambition nZEB (nearly Zero Energy Building).

Ceci est mis en œuvre grâce à une combinaison de différentes mesures :

Dans un premier temps, une enveloppe extérieure performante, par exemple en utilisant un triple vitrage pour obtenir une valeur K de 24.

Par ailleurs, la production de chaleur est réalisée à la fois par une pompe à chaleur et par l’utilisation de sondes géothermiques pour le stockage saisonnier de l’énergie dans le sol (BTES). Ce système permet non seulement le chauffage et le refroidissement du centre de soins résidentiel, mais également de la crèche située à proximité. L’énergie est donc produite et utilisée localement au sein du campus de soins.

Enfin, pour réduire encore la dépendance aux sources de d’énergie externes, l’installation d’une capacité maximale de panneaux photovoltaïques est prévue sur les différents toits du complexe.

Performance-based design : étude des variations de position et dimension des baies en fonction de l'éclairage naturel

Galerie d’images

Découvrez d’autres case studies

Centré sur le patient, connecté à la nature

Case Study - CIO UNILAB

Centré sur le patient, connecté à la nature

Comment faire d’un grand hôpital un agréable voisin ?

Case Study - CHWAPI

Comment faire d’un grand hôpital un agréable voisin ?

Tous les
cases studies
Retourner à la page d’accueil Aller au menu principal

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible.

En savoir plus › ok